consommer moins et mieux dans sa salle de bain
Beauté Bien-être green Consommation / Alernative

Consommer moins et mieux dans sa salle de bain

14 juin 2017

Consommer moins et mieux est un dilemme dans notre société actuelle autant pour notre porte feuille que notre planète. Depuis quelques mois, mon chemin vers un mode de vie plus « vert » et un peu plus minimaliste avance petit à petit. Et j’ai dans un premier temps commencé par la salle de bain.

J’ai choisi d’acheter moins mais mieux.

Une prise de conscience

Quand j’ai su que je partais pour la Corse, je savais très bien qu’il allait falloir faire des choix sur ce que j’allais emporter avec moi. C’est à ce moment là que j’ai remarqué une quantité considérable de produits, qui finalement, ne servaient pas ou plus. Tout était entassé dans les placards et dans des paniers, 3 démêlents, 6 shampoings, 2 mousses d’épilation, de la cire… Et tout ça entamé. Je ne pensais pas autant consommer. Il faut dire que tout est fait pour nous faire acheter, des odeurs toujours plus envoûtantes, des formules qui nous promettent des cheveux de sirènes, une peau de bébé… Pendant longtemps je n’arrivais pas à résister et j’achetais. Et comme beaucoup arrivée à la maison je voulais tester mon nouveau produit. Peu importe si j’en avait déjà 2 ou 3 d’ouvert.

Le tri

C’est alors que j’ai décidé de faire un tri et ne me concentrer sur tout ce qui m’était indispensable. J’ai fait trois grandes catégories, une que je voulais emmener (mes produits chouchous et utiles/basiques), une que je laissais chez mes parents (des non périssables ou longue durée) pour les retrouver à mon retour, et une très grosse partie à donner. Et finalement, ça a bien désencombré ma salle de bain et je me suis demandée pourquoi je n’avais pas fait ce tri avant. Oui j’ai plutôt tendance à vouloir tout garder… pas vous ?

Et maintenant ?

Je me suis établis des critères de sélection que j’applique à chaque achat maintenant. J’ai choisi d’utiliser seulement du bio ou alors en très grande partie naturelle pour des questions d’éthique mais aussi pour « la santé ». On sait tous que les ingrédients des cosmétiques « conventionnels » sont mauvais ou même nocifs. Vous allez me dire que les produits bio sont plus cher. Ce n’est pas toujours le cas, et en plus de ça on les consomme moins rapidement

Est-ce que j’en ai vraiment besoin ?

Est-ce que c’est adapté à moi, ma peau, mes cheveux… ?

Est-ce que j’en ai pas déjà un dans le placard ?

Si c’est le cas, inutile de s’encombrer, et puis on aura le temps de réfléchir ou comparer pour un autre produit. Et puis il y a des alternatives par cher, et green !

Les shampoings : J’ai testé plusieurs shampoings solides et je suis assez convaincue. Ils se présentent comme un savon, en bloc, et ça dure vraiment longtemps. Je continue toujours à en utiliser en liquide mais je les utilise en moins grande quantité maintenant. Il faut savoir faire durer les bonnes choses 😉

Les après-shampoing : Je n’en utilise tout simplement plus. Ils m’étaient avant indispensable pour avoir les cheveux nourris et doux. Maintenant je mets de l’huile de coco que je laisse poser plus ou moins longtemps, généralement le temps de me laver le corps. Puis je lave mes cheveux avec mon shampoing, ce qui permet de ne pas avoir l’effet gras de l’huile. Je faisais dans l’ordre inverse avant et c’était pas top. Bonjour les longueurs grasses.

Les gels douche : Eux aussi je les ai pratiquement oubliés. J’utilise du savon qui dure plus longtemps, prend moins de place et lave tout aussi bien. Il m’arrive toujours d’acheter des gels douches liquides mais je fais surtout attention à la quantité que je mets dans mes mains mais aussi la quantité de flacons que je possède déjà.

Les soins : J’ai troqué mes multiples crèmes, pour l’huile. J’utilise de l’huile de rose musquée, de l’huile à la vitamine e, et de coco en ce moment. C’est juste parfait pour nourrir et rendre la peau souple et douce. Et vous pouvez même utiliser de l’huile d’olive de votre cuisine ! Économie assurée quand on voit qu’on nous dit devoir utiliser de la crème de jour, de nuit, pour les pieds, pour les mains…

Utiliser les bons accessoires

Maintenant que je vous ai donné mes tuyaux pour consommer moins et mieux dans les cosmétiques, je vais vous parler des accessoires.

Les lingettes démaquillantes lavables : Je vous avait déjà parlé de cette alternative quand je m’étais rendu compte de la dépense et le gaspillage avec les disques de coton. J’utilise celles de Lamazuna mais j’aimerais bien tester d’autre produits dans le même genre puisqu’elles sont un peu agressives pour les yeux. Affaire à suivre donc. Sinon je suis convaincue par le concept, plus de coton mais aussi plus de démaquillant (=économies) ! Et quand mon maquillage est tenace, je mets de l’huile végétale, et je rince.

La Cup : Je pense que vous en avez déjà entendu parler. C’est cette petite « cuve » en silicone médical qui remplace toutes les autres protections hygiéniques. Depuis que je l’ai je n’achète plus de serviettes ni de tampons qui ne m’ont jamais vraiment convenu. Et puis il y a eu les enquêtes sur leurs compositions qui m’ont aidé à franchir le cap ! Bref, la cup se lave et se garde plusieurs années. Le top. Je n’en fait pas d’éloges pour autant, il y a des inconvénients comme pour tout. Parfois c’est assez compliqué puisqu’il faut la rincer avant de la replacer et on ne peut pas toujours le faire. Je pense aux lieux publiques. Je pense acheter des tampons bio pour les fois ou j’aurai envie d’alterner.

Pour aller plus loin

L’oriculi : C’est ce petit bâton que l’on insère dans l’oreille pour la nettoyer. Je ne ‘y suis pas encore mise mais vu la quantité de coton-tige que j’utilise, je pense que ce sera un achat rentabilisé pour ma part.

Les cosmétiques DIY : On voit partout maintenant, des recettes simples pour faire ses propres produits. Il y a des sites pour acheter les ingrédients les plus spécifiques mais sinon on peut très bien se faire un gommage avec du sucre, des soins avec du miel… Et j’ai très envie de m’y mettre !


Et toi qui es derrière ton écran, quels sont tes astuces

pour consommer moins et mieux dans ta salle de bain ?

8 Comments

  • Reply
    Annabelle
    14 juin 2017 at 09:33

    Huile de coco & disques lavables : j’ai passé le pas depuis longtemps .

    Par contre , je suis encore très réfractaire à la cup , le système me bloque , même si je sais que c’est mieux pour l’environnement ET pour moi :/

    Tu m’intrigue avec l’oriculi . Je ne connais pas , mais avec les tonnes de contons tiges que j’utilise ( je me les nettoie presque tous les jours , les oreilles , très mauvais d’ailleurs … ) ça m’intéresse pas mal !

    • Reply
      Ju'
      14 juin 2017 at 09:53

      Tu dois pas te sentir obligé ou coupable de pas utiliser la cup, ce n’est pas pour tous le monde. Et je comprends que passer le pas est difficile. Pour ma part, j’ai eu la mienne dans une trousse beauté, j’avais du payer le tout 35 euros alors que la cup seule valait 25 euros environs, donc j’avais pas trop peur de prendre un risque vu le reste de la trousse.

      Mais si tu veux faire plus attention, les tampons écologiques existent et tu préserves ta santé si je peux dire, avec une composition nickel et aussi bien pour l’environnement au passage. Je n’ai jamais testé pour le moment.

      Et l’oriculi, je l’ai découvert sur le site de Lamazuna, c’est une tige en bambou aplatis au bout comme une mini cuillère. Je n’ai pas encore sauté le pas, mais j’utilise trop de coton tige et surtout pour rattraper mes erreurs de mascara trop fréquent ^^
      C’est ma prochaine étape, en plus ça coute pas cher du tout !

  • Reply
    manguecocoblog
    27 juin 2017 at 08:49

    Très bonne idée d’article ! (Au fait, ça n’a rien à voir mais je voulais vraiment te dire que je trouve ton logo trop joli !)
    Je t’avoue qu’en te lisant je me sens un peu honteuse car je me suis mise à consommer moins, et à ne plus me maquiller du tout ; mais j’ai quand même conservé tout mon maquillage, « au cas où », évidemment. Ce qui est complètement inutile, et je crois que je vais enfin faire le tri grâce à toi. Un grand merci !

    Bisous !

    • Reply
      Justine
      27 juin 2017 at 10:37

      Oh merci beaucoup pour mon logo, ça me fait plaisir 😀

      Ne sois pas honteuse du tout ! Je pense que pour un tel changement il faut du temps, il faut dire qu’on a toujours été habitué autrement. Pour ma part, je suis loin d’avoir terminé « ce chemin ». Pour le maquillage je commence tout juste à en utiliser du bio et naturel, mais je ne veux pas jeter ce qu’il me reste donc je continue à l’utiliser mais je n’en rachèterai pas. Pareil pour la crème solaire, je ne me suis pas encore penchée dessus. En Corse il y a très peu de magasins bio et c’est un peu contraignant de toujours commander en ligne. Mais je continue ma quête et je suis sur qu’un jour il n’y aura plus de produits chimiques dans ma salle de bain ! 😉

      Merci de ton passage !

  • Reply
    filleapaillette
    12 juillet 2017 at 15:37

    Hello !

    J’adore cet article ! Je suis comme toi j’essaye de réduire mes déchets. Je suis passée à la cup il y a plus d’un an. Ça réduit les déchets et ça change tellement la vie. Pour le démaquillage j’ai banni les coton, je n’utilise que de l’huile et des lingettes démaquillantes réutilisables.

    Des bisous

    Morgane
    http://www.fille-a-paillette.fr

    • Reply
      Ju'
      12 juillet 2017 at 17:23

      Merci 🙂
      Oh oui ça change la vie ! haha

      Bisous à toi

  • Reply
    Lucie
    16 décembre 2018 at 14:48

    Salut !
    Pour ma part, puisque je bois du café, j’utilise le marc pour en faire des gommages. J’aime bien l’odeur et la peu est tellement douce ! En plus d’apres mes lectures, la caféine pourrait aider à lutter contre la cellulite…

    • Reply
      Ju
      17 décembre 2018 at 08:58

      Hello Lucie !
      Je connais la technique mais c’est vrai que j’ai jamais essayé ! Il faudrait que je teste 🙂
      Merci pour l’astuce 😉

Leave a Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.